Ningxia

11 04 2011

Le Ningxia, une des plus petite région de Chine, se trouve au centre du pays, enclavé entre la Mongolie Intérieure au nord, le Shaanxi à l’est et le Gansu au Sud-Ouest, elle abrite une forte minorité de Hui.

Un Hui reconaissable a sa barbiche et sa calotte bleue ou lanche

Les Hui forment une des 56 minorités nationales de Chine, mais ce qui les distingue des Han n’est ni la culture, ni la langue mais juste la religion qu’ils pratiquent : l’Islam. Ce sont en fait les lointains descendant des marchants arabes et persans de la route de la soie : certains ce sont établis le long du parcours, ont épousé des chinoises et ont fait souche. Le Ningxia a été crée par Mao dans le dessin de regrouper tous les musulmans sinophones dans un même lieu, malgré d’importants déplacement de populations, les Hui ne forment que 30% de la population de la province et compte un grand nombre de représentants dans toutes les autres provinces.

Le fleuve jaune qui irrigue le nord du Ningxia

Le Ningxia se divise en deux parties : le nord, bassin du fleuve jaune, relativement riche avec les villes de Yinchuan et Zhongwei et le sud, pauvre, à majorité Hui avec la ville de Guyuan.

Désertification... Le desert du Tenger a l'ouest de Zhongwei

Principal problème de la région : la sécheresse et la désertification qui va avec. Changement climatique mais aussi activités humaines sont responsables : la période du grand bond en avant est principalement montrée du doigt. Dans un délire productiviste, le régime maoïste avait fait de l’industrialisation et de la production d’acier sa priorité. Tous les villages reçurent des objectifs qu’il fallait remplir, on abandonna les travaux agricole et on créa des fonderies artisanales dans les cours des fermes mais il fallait du combustible et pour cela on coupa les arbres qui bordaient les champs, retenait le sol, attiraient la pluie et empêchaient l’avancée du désert… Les habitants d’aujourd’hui, malgré les campagnes de reboisement, en payent encore les conséquences.

La région possède un riche héritage historique, peu visité par les touristes entre vestiges de la route de la soie (les grottes bouddhiste de Xumi Shan), les vestiges de la dynastie des Xia de l’ouest et même des gravures sur roche de l’age préhistorique.

Les grottes boudistes de Xumi shan

Très vite un petite visite de différents sites.

Publicités