L’inflation du pépin ou le libéralisme à la chinoise.

20 09 2010

La pluie qui tombe ce soir sur Beijing m’a laissé au dépourvu en sortant de ma leçon de Chinois: et mefle j’ai encore oublié de prendre un parapluie. Ce n’est pourtant pas faute d’en avoir acheté un certain nombre, mais rien n’y fait, trop optimiste je les oublie toujours le matin.

Comme toujours par temps de pluie, tout le monde se rue sur les taxis dont le nombre diminue en même temps, puisque les chauffeurs, salariés, sont tenus pour en partie responsable en cas d’accident et donc dans l’obligation de rembourser à leur employeur les dommages éventuels. Ne trouvant même pas un touktouk de libre, je me dirige donc vers le premier vendeur de journaux et lui demande s’il ne vend pas un parapluie. « Bien sur! Pas de problème! Quelle couleur et quelle forme voulez vous? » A vrai dire je ne suis pas encore collectionneur de pépins au point de prêter attention à ces détails, je lui demande donc de me donner le moins cher… Il m’en designe un rose saumon et m’en demande 25 Yuans!!!

Quoi? WHAT? 什么?25 yuans pour un parapluie qui ne résistera qu’à trois ou quatre utilisations et qui partira en pièces détachés à la premier bourrasque… C’est bien trop cher mon ami… J’imagine que vous vous voulez négocier… Le prix normal est de 5 yuans je veux bien monter jusqu’à 7 mais dépêchons nous, je commence à attraper froid.

A ces mots, le brave commerçant me fait dédaigneusement signe de m’en aller, nous nous ne négocierons pas, il est position de force: je suis trempé, il a les parapluies et est presque sur de pouvoir écouler tout son stock avec les 20 millions de pékinois, il trouvera bien d’autres imprévoyants qui eux accepterons de payer 5 fois le prix normal!

Je suis donc rentré à pied en maugréant et me disant qu’il y avait des rééducations qui se perdaient…

Voila un exemple du libéralisme en Chine aussi que du commerce a la chinoise: pas de prix fixes évoluant dans une fourchette raisonnable, non c’est au gré des circonstances et du client. Il est parfois dur de se dire que l’on est dans un pays qui se dit toujours communiste…

Advertisements

Actions

Information

2 responses

23 09 2010
PAIROYS

Si tu as tant de parapluies tu vas pouvoir toi aussi les revendre au prix fort!
très intéressant ce blog sur la vie en Chine.
Bises de marraine Caroline

8 10 2010
Louis

Salut Yves, madeleine vient de m’envoyer l’adresse de ton blog! C’est vraiment très intéressant. J’ai hâte de lire la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :