De l’air!!!

2 09 2010

Désolé de ne pas avoir mis à jour plus régulièrement ce blog. Les semaines estivales ont été un peu monotones. La chaleur très pénible, décourageait les longs voyages. Les chocs thermiques entre l’air extérieur à 35 degrés et les 18 degrés climatisés des magasins, taxis et autres espaces clos vous font tomber malade à répétition. Bref pas grand choses à raconter, à moins que ma routine quotidienne ne vous intéresse : levé 6h30, bus 7h30, arrivé au travail 8h45 heures, départ 17h30, arrivé à la casa 19h-19h30. Et oui on passe au moins deux heures par jour dans les transports en commun, le tout pour faire environ 40 kilomètres. Les voitures sont le principal problème de Beijing (avec la pollution mais c’est lié).  On estime que sur la capitale 2 000 voitures sont mises en circulation tous les jours. Aux dernières nouvelles il y aurait donc près de 4,5 millions de voiture sur les routes et les infrastructures ne suivant pas, les principales artères de la villes sont bloquées de 7 heures à 21 heures. Le gouvernement chinois à pourtant pris des mesures radicales : interdiction d’entrer dans la ville pour les motos, les camions et vieilles guimbardes; un jour par semaine, en fonction du dernier numéro de la plaque d’immatriculation, les voitures ont interdiction de rouler; sortie des fonctionnaires en dehors des heures de pointes…  Rien n’y fait! Les chinois préfèrent de loin rouler dans leur belles voitures (je n’ai jamais vu autant d’Audis, de BMW,  de Porshes) question de face mais aussi de confort sachant que les transports en communs sont eux aussi bondés.

http://www.chinadaily.com.cn/china/2010-09/01/content_11243845.htm

C’est donc avec grand plaisir que l’on quitte la ville le temps d’un weekend, d’autant que paradoxalement, les montagnes encore préservées sont aux portes de la capitale. Certes vous n’êtes pas seul, puisque d’autres citadins ont eux aussi eu l’idée de fuir la capitale le temps d’un weekend mais persévérez, doublez les vendeurs de coca, le Disneyland chinois, faites un petit effort, sortez des sentiers battus et très vite vous vous retrouvez seul dans de magnifiques paysages.

Tronçon de la grande muraille defence de Beijing contre les Mongols.

Un tronçon de la grande Muraille au dessus de Chuandixia (protection contre les invasions mongoles)

Montagnes a l'est de Beijing

Montagnes de Yunmenchan au nord de Beijing

Nous ne sommes pourtant pas loin de la capitale mais il est encore possible de retrouver dans de petits villages quelques vestiges de l’ancienne Chine, celle où le temps s’écoule doucement, celle des vieux qui discutent dans la rue, des vieilles maisons traditionnelles. Certains villages comme Chuandixia ont su lier accueil des touristes sans trop se défigurer en parc d’attraction.

 

Maison traditionnelle de Chuandixia

Chuandixia, à gauche graffiti de la révolution culturelle.

Bayun, un habitant prenant le soleil.

Bayun, la Chine rurale à 80 kilomètres de Beijing.

Plus de nouvelles bientôt…

 

Publicités

Actions

Information

One response

28 09 2010
Marie

Tu nous fait rêver Yves!!! Aieaie ça donne envie de partir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :